Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Suivez les actualités de mon blog avec le flux RSS

banner.png

LogUDI.jpg

background.png

bg_header.png.jpg

Rechercher

11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 15:40

Réponse au journaliste de Ouest-France Christophe JAUNET :

 

Non monsieur je ne monopolisais pas la parole, je dirais plutôt que vous monopolisiez vous-même la rencontre.

 

La rencontre s’est déroulée calmement au départ, nous nous rencontrions pour la première fois, j’avais déjà entendu parler de vous qui cherchiez plutôt dans vos articles à créer la polémique plutôt que de retranscrire les faits comme un véritable professionnel.

 

Mais la rencontre s’est rapidement transformée en attaque, lorsque vous avez menacé à plusieurs reprises de vous partir, parce que nous étions trop pointu sur les sujets économiques que vous ne maîtrisiez pas à l’évidence. J’ai découvert à ce moment là nos différences. Je percevais également chez vous une énorme difficulté à maîtriser vos idées et vos émotions.

 

Je quittais l’entretien assez rapidement, évitant alors un débat sans fin qui n’avait pas lieu d’être et que seule la candidate tête de liste pouvait maîtriser. J'ai compris à mon retour que vous ne me portiez pas dans votre cœur au vue de mes idées de sociéte civile. Je suis surpris néanmoins que vous ayez voulu à tout pris le faire valoir dans votre article, alors que ce n'était pas le sujet. Finalement, je vous remercie de la publicité que vous me faites.

 

Notre équipe est calée dans la diversité, monsieur le journaliste, c’est une équipe où chacun d’entre nous s’exprime, participe, ne vous en déplaise. Vous n’êtes peut-être pas habitué à ce débordement d’idée dans les listes opposées, mais faites plutôt ressentir cette caractéristique des grands meneur d'homme propre au  humaniste (Mamdela, Gandhi...) que nous devoile Myriam GANDOLPHE. J’aurais fait pour ma part le constat inverse : la solidité de cette femme qui sait écouter ses collaborateurs et leur laisser la parole, sans que cela n’entache le discours global.

Repost 0
Published by Laurent REVRANCHE - dans Loire-Atlantique Droit de réponse
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 10:58

Réunion publique à Saint Herblain du 20 avril 2013 :
« Comment créer un vrai choc de croissance en France »

 

Samedi 20 Avril, Laurent REVRANCHE, Président du Parti Libéral Démocrate de Loire Atlantique, a tenu une réunion publique suivie par 80 participants à Saint-Herblain sur le thème de l’emploi et de l’entreprise en compagnie des invités suivants : Aurélien VERON, président du PLD, André MOGUEROU, membre du Bureau National du PLD, Isabelle MERAND Vice présidente du Parti Radical, Olivier DESCHANEL président de l'Alliance centriste 44, et représentants de l'UDI sur l'agglomération Nantaise, Philippe MOREAU et Christophe DESARTHE, de la CGPME de Loire-Atlantique.


Pour le PLD, les Français attendent des réponses sur l’emploi et la croissance plutôt que sur la moralisation de la vie politique et la question du mariage. Voilà pourquoi le Parti Libéral Démocrate a fait sa priorité d'un programme choc pour sortir du désespoir économique et engager un choc de croissance.


Une série de propositions concrètes ont été faites, de la suppression du SMIC pour permettre aux jeunes et aux moins qualifiés de rentrer sur le marché du travail, à la baisse de l'impôt sur les sociétés à 20% pour favoriser l’augmentation des fonds propres des entreprises en vue de leur développement. Le PLD propose également de permettre à un particulier souhaitant financer une PME locale, de déduire de ses impôts le montant investi en cas de faillite de ladite PME dans les 5 ans suivant sa création.

André MOGUEROU a rappelé que « 62% des chefs d’entreprise sont autodidactes, mais l’inflation normative rend bien plus difficile qu'autrefois l'ascension sociale par l'entreprise pour les personnes les moins qualifiées mais les plus dynamiques ». Quoique souvent taboues dans les médias français, le public présent, curieux et ouvert, a répondu très favorablement à ces idées qui leur semblaient relever du bon sens.



Le Parti Libéral Démocrate, membre de l'UDI, s’affirme chaque jour davantage comme un parti capable d'offrir des réponses concrètes pour combattre la crise économique et de réinventer le modèle social français de demain.

 

 

Laurent REVRANCHE

Président Parti Libéral Démocrate Loire Atlantique

 

Repost 0
Published by Laurent REVRANCHE - dans Loire-Atlantique
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 16:23
Mesdames, Messieurs,
Chères et chers amis,
 
Laurent REVRANCHE, responsable de la fédération Loire-Atlantique du Parti Libéral Démocrate, parti associé à l’UDI et Vincent BENARD, conseiller national, ont le plaisir de vous inviter à une réunion publique organisée le samedi 20 avril 2013 à 10H00 à la Maison des Jeunes et de la Culture de la Bouvardière, Avenue Alain GERBAULT; 44800 Saint HERBLAIN.
Cette réunion publique (ou conférence) a pour thème :

"Du désespoir économique au choc de croissance, quelle voie pour la France ?"


Elle sera animée par Aurélien VERON, Président du Parti Libéral Démocrate et conseiller national de l’UDI, et par André MOGUEROU, Président de la Fédération Parisienne du Parti Libéral Démocrate, créateur de plusieurs entreprises de haute technologie dont Métrologie, Thésis Finances, Métro-Services et Intesia.
Avec la participation d’Olivier DESCHANEL, Président de la fédération Loire-Atlantique d’Alliance centriste, adjoint au Maire de Carquefou et Conseiller Régional UDI, d’Isabelle MERAND, Vice présidente Parti Radical  et Adjoint au Maire de Saint Sébastien sur Loire, et de Philippe MOREAU, Président de la CGPME Loire-Atlantique.
Nous aurons le plaisir de vous offrir un verre de l’amitié à l'issue de cette réunion.
Cette réunion est ouverte à tous.
Afin de préparer au mieux cet événement, nous vous demandons de bien vouloir confirmer  votre présence par retour de mail ou à l'adresse suivante :laurent.revranche@live.fr.
Au plaisir de vous retrouver nombreux le 20 avril.
Très cordialement.

Laurent REVRANCHE
Président de la Fédération de Loire-Atlantique
du Parti Libéral Démocrate.
Repost 0
Published by Laurent REVRANCHE - dans Loire-Atlantique
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 08:01

Sur son Blog, Joel Guerriau, Maire de Saint Sébastien Sur Loire et Conseiller Général  du Nouveau Centre, apporte contre le projet de tram-train entre Nantes et Chateaubriant (et également Clisson Nantes) quelques arguments de bon sens qui viennent en complément des miens.
 
En voici deux extraits:

"A la différence de nombreux tram-trains, en France et en Europe, ceux qui desserviront Nantes n'emprunteront pas les lignes de tramway. On peut légitimement se demander si continuer avec des TER n'aurait alors pas suffi. Ils avaient l'avantage de rouler plus vite et de ne pas provoquer la transformation des quais existant, comme ceux des gares de Saint-Sébastien-sur-Loire qui n'ont que quelques années".

 

"Autre point à évoquer, les rames TER sont confortables et rapides. Les tram-trains ont un aménagement intérieur plus proche de celui d'un tramway ou d'un bus. Il faut imaginer les passagers commençant et finissant leur journée de travail accroché à des barres, debout pendant le voyage. Et le temps risque d'être long car un tram-train de type Citadis-Dualis va de 25 à 110 km/h selon les zones alors qu'un TER va plus vite. mais l'existant est trop singulier et il fallait se démarquer par quelque chose de nouveau."


Et voilà comment sont prises les décisions politiques: "il fallait faire quelque chose de nouveau". Qu'importe si cela oblige à des surcroîts de travaux, et si cela est moins adapté aux besoins des clients que les solutions existantes.

Personnellement, mon opposition à  ce type de projet est plus fondamentale: le site officiel de l'opération mis en place par la région, opération à laquelle le conseil général apporte le quart de son financement, échoue à nous prodiguer le moindre compte d'exploitation prévisionnel, pourtant indispensable pour savoir de combien les contribuables en seront chaque année pour financer les inévitables déficits d'exploitation. Car en France, en moyenne, la billetterie ne paie que 18% des coûts des transports en commun. Le reste est payé par vos taxes et celles de vos entreprises: subventions des collectivités et taxe dite "versement transports". Plus la collectivité a sous-estimé les coûts ou surestimé les trafics, et plus l'addition fiscale est durement ressentie, année après année !

Or, de telles déconvenues sont inévitables parce que les chiffres de trafic annoncés par le site officiel relèvent de la tromperie pure et simple des électeurs: 11 000 passagers par jour ! Alors que les villes traversées, hors Nantes, comptent 32 000 habitants, et que la ligne de TER Nantes Savenay St-Nazaire, avec un bassin de population desservie incomparablement plus important, plafonne à 6000 passagers par jour, selon le ministère des transports !

Dans de telles conditions, faire croire aux électeurs que cet investissement estimé avant travaux à 240 millions d'Euros (mais il y a toujours des dépassements sur ce type de projet...) puisse être rentable est plus qu'une erreur: un mensonge. Mensonge coûteux, bien sûr.

Les politiques d'investissements ferroviaires actuelles sont essentiellement liées à la peur de la pollution engendrée par l'automobile. Mais l'ère des véhicules zéro émissions approche à grands pas, et d'ici à  ce qu'ils arrivent sur le marché dans une vingtaine d'années au pire, les véhicules actuels sont d'autant moins polluants que les embouteillages sont faibles.

Ce sont donc tous les points durs de congestion routière aux alentours de Nantes qu'il faut combattre: pour un coût égal à une fraction des 240 millions du tram train*, le service rendu à la population de toute la métropole Nantaise, et pas seulement des riverains d'une seule ligne, serait incomparablement supérieur. Ce sont des raisonnements économiques de ce type, de simple bon sens, qui font défaut à la politique de nos jours, et que je veux remettre à l'honneur au sein du conseil général.

-----

* Un exemple: l'élargissement du pont de Bellevue et la réfection de l'échangeur ont coûté environ 54 millions, près de 5 fois moins que la ligne de tram train, et profitent à 75 000 usagers par jour, soit 7 fois plus... Au minimum. Et la plupart des points à traiter (Porte de Rennes, de la Chapelle, etc...), mis à part Cheviré, coûteront bien moins cher que celui là. “

Repost 0
Published by Laurent REVRANCHE - dans Loire-Atlantique
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 20:51

Selon le site du Conseil Général, "Route Bleue à Saint-Nazaire, Montoir et Trignac, vitesse limitée à 90 km/h"...

Pourquoi la communication sur la réduction de la vitesse n'a-t-elle pas été plus largement diffusée auprès des automobilistes ? Il semblerait que seule la police ait été au courant !

Repost 0
Published by Laurent REVRANCHE - dans Loire-Atlantique
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 20:45

Selon le site Internet du Conseil Général de L-A, "le Conseil général de Loire-Atlantique a mis en service un système très innovant de gestion modulable des voies de circulation du pont de Saint-Nazaire"..... Mais il manquera néanmoins toujours un troisième pont pour traverser la Loire.

Repost 0
Published by Laurent REVRANCHE - dans Loire-Atlantique
commenter cet article